Notre-Dame-des-Landes : À la justice de trancher

Les associations de protection de la nature et de l’environnement* contestent devant la justice les autorisations que le préfet de Loire-Atlantique a accordé le 20 décembre 2013 aux porteurs de projet d’aéroport. Ces autorisations rendues nécessaires au titre de la « loi sur l’eau » et des règles de protection des espèces sont illégales : pour faire passer ce projet particulier, l’État s’autorise à violer ses propres règles générales de protection de l’environnement !

mare8 (FILEminimizer)

Les associations de protection de l’environnement viennent de déposer le mardi 11 février 2014 des demandes d’annulation qui visent les quatre arrêtés pris le 20 décembre 2013 par le préfet de Loire-Atlantique.

Pour Michel Dubromel, responsable Transports de FNE, «lÉtat a franchi la ligne rouge en délivrant ces autorisations alors même qu’il sait que la méthode de compensation ne répond pas aux exigences légales. Il appartient maintenant à la justice indépendante de se prononcer sur le dossier».

Pour lire le communiqué de presse : CP_NDDL_APNE_Depot_des_recours.2014.02.11.pdf (305 téléchargements)

* FNE, FNE Pays de la Loire, Bretagne-Vivante, Coordination LPO Pays de la Loire, Eau et Rivières de Bretagne, SOS Loire-Vivante