Accueil actualités, Accueil Diaporama, Eau / zones humides

Étiage juillet 2020 : débits des cours d’eau et mesures de restriction

Depuis le début de l’été, les débits des cours d’eau de la région ont diminué. Plusieurs bassins de la région connaissent des mesures de restriction des usages afin de réduire la pression anthropique sur l’eau. Point sur la situation (article actualisé – màj le 03/08/2020).

Crédits : la Loire – M. LALANDE

Si le début de la saison estivale s’annonce moins sèche que l’année dernière, les débits des cours restent impactés par la rareté des précipitations et la hausse des températures. En application de leurs arrêtés cadres, les préfets de département établissent à partir de certains débits seuils des mesures de restriction afin de préserver la ressource. Ces mesures varient en fonction du bassin concerné et de la zone d’alerte associée.

Concernant la Loire, les derniers relevés à Montjean commencent à susciter quelques inquiétudes, avec une baisse importante et progressive, avec des débits sous les 130m3/s depuis le début du mois d’août.

Au niveau des nappes souterraines, peu prises en compte dans les arrêtés cadres, la bonne recharge hivernale permet globalement de les maintenir à un niveau moyen.

En Loire Atlantique

Le 29 juillet 2020, les bassins de l’Oudon, de la Brière et des affluents nord et sud Loire sont en alerte (restrictions horaires pour plusieurs usages) et le bassin versant de la Sèvre Nantaise en alerte renforcée (restrictions plus fortes). Plusieurs bassins sont désormais en crise (côtiers bretons, alimentés et réalimentés, en raison des faibles débits de la Loire ; Vilaine ; Logne, Boulogne, Ognon, Grand Lieu). Dans ce cas, seuls certains usages restent malgré tout autorisés (irrigation de nuit des cultures sous serres, jeunes plants, par des techniques économes, potagers).

Il n’y a aucune restriction pour les quelques eaux souterraines concernées par l’arrêté cadre ni sur les usages qui dépendent du réseau d’eau potable, fonction des débits de la Loire.

Les évolutions des débits ainsi que les prévisions météorologiques sont communiqués au comité sécheresse, consulté chaque semaine avant la prise d’un arrêté. Retrouvez les prochaines évolutions sur : http://www.loire-atlantique.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Secheresse. Une carte interactive permettant de renseigner son usage pour connaître les restrictions applicables est également en ligne : https://ssm-ecologie.shinyapps.io/restreau/. Un comité sécheresse est organisé début août.

En Maine et Loire

L’arrêté du 28 juillet 2020 place en vigilance les zones d’alerte de la Loire, de l’Authion, de la Moine, de la Dive, du Loir et de la Sarthe, ainsi que, pour les eaux souterraines, les alluvions de la Loire-Thau, les alluvions de l’Authion et le Romme-Brionneau. Des restrictions sont applicables sur les zones d’alerte de l’Hyrome, de l’Oudon, du Brionneau, de l’Evre, de la Sanguèze et de la Mayenne, en alerte (ex : interdiction d’irriguer les grandes cultures la journée, interdiction de remplissage des piscines…) ainsi que sur l’Aubance, le Layon, la Sèvre Nantaise, la Romme et le Divatte, en alerte renforcée (ex : interdiction d’irriguer sauf par des techniques économes ou pour des cultures sensibles, l’interdiction des stations de lavage de véhicule, l’interdiction d’arroser les espaces verts et terrains de sport…). Le Thau et le Couasnon sont désormais en crise, avec l’interdiction des usages non-prioritaires. Les usages des collectivités et des particuliers sont concernés, y compris s’ils prélèvent sur le réseau d’eau potable, selon le principe de solidarité territoriale. Enfin, le réseau d’eau potable (usages professionnels) est également concerné par plusieurs seuils de vigilance, sur les zones d’alerte de la Loire, du Céno-Turonien, de la Sarthe et du Loir, et un seuil d’alerte, pour la Mayenne.

Un comité de l’eau, réunissant les différents acteurs de l’eau, s’est tenu fin juin pour aborder, notamment, ces questions. Les dernières informations peuvent être retrouvées sur : http://www.maine-et-loire.gouv.fr/les-restrictions-en-eau-en-2020-a6990.html.

En Mayenne

Au 29 juillet 2020, les seuils d’alerte des bassins de la Mayenne amont et de la Mayenne médiane et aval, et de la Sarthe aval ont été franchis : interdiction de l’irrigation grandes cultures la journée, idem pour les golfs, champs de course, espaces verts, pelouses, jardins non potagers… Le seuil de crise de l’Oudon a lui été franchi, interdisant tous les usages non prioritaires sur ce bassin. Seul le bassin de la Sarthe amont est en vigilance uniquement.

Un comité départemental de l’eau s’est tenu le 22 juillet, avec un point sur la situation à l’étiage. Les dernières actualités sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.mayenne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-eau-et-biodiversite/Eau/Secheresse-et-etiages/Usage-de-l-eau-en-periode-d-etiage-situation-au-16-juillet-2020.

En Sarthe

L’arrêté du 29 juillet 2020 a acté le passage des seuils d’alerte pour cinq bassins (Anille-Veuv-Tusson, Braye, Dué-Narais, Vaige-Taude-Erve, Vaudelle-Merdereau-Orthe) avec des limitations horaires (arrosage des espaces verts, pelouses (dont celle du tramway), jardins non potagers, golfs interdit de 8h à 20h) et volumétriques (irrigation). Deux bassins sont désormais franchis leurs seuils d’alerte renforcée (l’Aune et les affluents de la Sarthe médiane), avec des restrictions plus strictes.

La préfecture de la Sarthe n’a pas mis en mis de comité de suivi mais les futures évolutions seront à retrouver sur : http://www.sarthe.gouv.fr/secheresse-en-sarthe-mesures-de-restriction-des-a4743.html.

En Vendée

Au 30 juillet, de nombreuses zones d’alertes étaient concernées par des mesures de restriction en Vendée, territoire avec des petits cours d’eau et peu de nappes. Trois bassins sont en alerte (dans le Marais Poitevin, les zones Vendée, Autize superficiel et Marais Sèvre Niortaise), quatre sont en alerte renforcée (Sèvre Nantaise, Vie et Jaunay, côtiers vendéens et Lay superficiel – coupure). Quatre bassins sont désormais en crise : Maines, Boulogne, Marais Breton réalimenté et non réalimenté. En alerte, les usages sont restreints de 8h à 20h ; en crise, ils sont interdits. Ces mesures ne concernent pas l’irrigation dans le Marais Poitevin, qui fait l’objet d’un arrêté spécifique. Un comité de suivi se réunit tous les quinze jours pour faire le point sur la situation, dont vous pouvez suivre l’évolution sur : http://www.vendee.gouv.fr/secheresse-arretes-prefectoraux-de-restrictions-d-r306.html et http://www.vendee.gouv.fr/secheresse-point-sur-les-restrictions-d-eau-en-a3214.html.

.

Vous pouvez également retrouver, sur la carte nationale du site propluvia, un aperçu des seuils de restriction en vigueur, par département et par bassin. Pour plus de détails et de précision quand aux mesures associées aux différents seuils applicables, le sud de la région est également concerné par la carte interactive de la région Nouvelle Aquitaine : http://info-restrictions.eau-nouvelle-aquitaine.fr/.

.

RESTEZ ATTENTIFS ET INFORMÉS PENDANT LE MOIS D’AOÛT…

(l’article ne pourra être mis à jour) et bel été !

Mise à jour : 7 août 2020

À propos Xavier Métay

Aucune information n'est fournie par l'auteur.