Des cars à bas coût pour des trajets régionaux : une mauvaise idée environnementale et sociale

La SNCF vient d’annoncer qu’elle allait expérimenter la mise en place des cars à bas coût « OUIbus » en Pays de la Loire. FNE Pays de la Loire réagit à une décision qui va détourner un certain nombre de personnes des TER, des trains intercités et des TGV tout en en laissant de côté.

2015-02-Car-Angers-XMETAY_02

Source : X. METAY – FNE Pays de la Loire

 Une initiative à contre sens des enjeux énergétiques et climatiques

Vouloir développer les transports routiers va à contre sens des politiques publiques mises en place ces dernières années. Mais c’est surtout une mauvaise idée sur le plan environnemental. La logique voudrait que pour relever le défi de la transition énergétique et du changement climatique, le transport ferroviaire des biens et des personnes continue à se développer. Pour Jean-Christophe Gavallet, président de FNE Pays de la Loire, « mettre en place des lignes de cars entre villes d’une même région déjà desservies par des liaisons ferroviaires de qualité est une aberration« .

Pour une meilleure desserte des villes moyennes par les transports en commun

L’ouverture de liaisons par car n’aurait de sens que pour des villes non reliées actuellement par des transports en commun ou dont la desserte ne peut que très difficilement être améliorée. Le problème en Pays de la Loire n’est pas d’assurer une meilleure liaison entre grandes villes, mais bien de créer du lien là où la seule solution pratique est la voiture, notamment entre les villes moyennes et les grandes cités. Pour Jean-Christophe Gavallet, « à quelques semaines de la COP 21, voilà une nouvelle décision qui ne voit pas bien loin et qui aura des conséquences négatives à long terme. Le groupe SNCF récemment réorganisé, et son actionnaire unique, l’État, envoient un mauvais signal aux citoyens et usagers des transports ferroviaires.« 

Pour télécharger le communiqué de presse en format .pdf : CP_car_bas_cout_2015-09-11_VF.pdf (186 téléchargements)