Programme de travail 2016 du CESER des Pays de la Loire

Le programme de travail 2016 du CESER comprend plusieurs sujets d’étude, dont quelques un en lien avec l’environnement et/ou l’aménagement du territoire :

Source : X. METAY

Source : X. METAY

  • L’avenir de la pêche maritime en Pays de la Loire – Commission n°3

    L’étude cerne les atouts et les faiblesses de la filière pour identifier les grands enjeux de demain et les pistes possibles de soutien par la Région. L’objectif est de répondre à la question « comment préserver et développer la pêche artisanale régionale ? » en s’interrogeant sur le soutien des professionnels (rentabilité des entreprises, attractivité du métier, structuration de la filière, valorisation des produits de la pêche), le soutien aux démarches de R&D et d’innovation (connaissance du milieu marin pour préserver la biodiversité, nouveaux matériaux, énergies, hydrodynamisme, sélectivité des engins de pêche), et la synergie entre tous les acteurs de l’économie maritime au niveau régional et interrégional.

  • Les technologies numériques au service de la santé – Commission n°2
  • La réforme territoriale et et mise en œuvre compétence économique – Commission n°1
  • Les métiers de demain – Commission n°6
  • La culture pour vivre ensemble – Commission n°7
  • Le modèle économique des transports collectifs en Pays de la Loire – Commission n°4

L’étude porte sur les transports régionaux et départementaux. Leur modèle économique, en particulier celui des TER, est la source de profondes interrogations.

Après quinze années de croissance, les transports publics de voyageurs connaissent une baisse de fréquentation et des recettes accentuée par la diminution des dotations nationales. Or, les dépenses d’investissement augmentent. Elles concernent la modernisation du parc matériel roulant, des infrastructures ferroviaires et des gares, et la construction d’ateliers de maintenance. Les charges de fonctionnement sont également en hausse en raison de l’accroissement de l’offre. D’autre part, le modèle économique des transports publics est confronté à de nouvelles concurrences (le covoiturage, les cars « Macron », etc.) et au renouveau de l’usage de l’automobile permis par la baisse du coût du pétrole et les innovations dans le domaine.

Cette étude vise donc à comprendre comment les transports publics peuvent répondre à cette demande tout en atténuant l’impact financier et environnemental. Ce travail permettra de proposer des leviers et des pistes d’actions pour pérenniser le modèle économique. Dans ce cadre, une quarantaine d’auditions d’institutionnels (Collectivités, SNCF…), d’experts et d’usagers (Blabla Car, FNAUT, étudiants) ont été réalisées.

Les pistes de préconisations s’organiseront autour de quatre axes :

  • Évaluer la pertinence de l’offre régionale actuelle au regard des attentes des voyageurs et des caractéristiques des territoires,
  • Remettre la tarification au cœur du financement du transport régional,
  • Avec les nouvelles compétences régionales en matière de transport, réorganiser l’offre pour la rendre plus lisible et attractive,
  • Amener l’opérateur à poursuivre ses efforts en matière de productivité, de qualité de service et de réduction des coûts.

L’étude sera votée le 22 juin 2016.