Pour protéger mon sol, je fais des mauvaises herbes mes alliées

Les adventices, que certains appellent « mauvaises herbes » sont trop souvent reconnues comme ennemies du jardinier. Elles entrent en concurrence avec vos plantations (pour les nutriments, la lumière, l’humidité, l’eau…) et possèdent une fulgurante aptitude à proliférer. Mais leur présence n’est pas entièrement néfaste ! Voici des éléments pour apprendre à les aimer.

Source : L'oiseau Libre

Source : L’oiseau Libre

Il faut savoir que les adventices se développent sur des sols nus. Leur rôle est de ne pas laisser un sol sans couvert végétal. Ainsi, elles évitent le phénomène d’érosion, le lessivage du sol dus aux intempéries.

Elles sont également de très bonnes indicatrices. Leur caractère spontané les rend très intéressantes. Elles sont ainsi révélatrices de la nature et de la qualité de votre sol.

Quelques exemples :
Sols fertiles : ortie, gratteron, lamier, bourrache, véronique, mouron des oiseaux, cirse champêtre, fumeterre, laiteron, pissenlit, séneçon.
Sols généralement pauvres : coquelicot, oseille.
Sols acides : espargoutte, oseille, plantain, renouée des oiseaux.
Sols alcalins : pensée sauvage, oreille de mulot, coquelicot, sanve.
Sols compactés : graminée, camomille sauvage, potentille ansérine.
Sols mal drainés : prêle des champs, renoncule rampante, potentille ansérine, tussilage, oseille, fleur-de-coucou, langue d’oie, fausse morgeline, sauge, mousse.

Apports nutritifs

Les adventices peuvent également enrichir votre terre en nutriments indispensables pour la plante.

Quelques exemples :
Pissenlit : fer, sodium, potassium, phosphore.
Fougère : azote, potassium, soufre.
Prêle des champs : potassium, phosphore, calcium, silice, fer, magnésium.
Potentille ansérine : fer, calcium, magnésium.
Grande ortie : calcium, cuivre, fer, potassium, azote.
Camomille sauvage : fer, calcium, phosphore, soufre.
Chiendent : potassium, silice, chlore, molybdène.
Achillée millefeuille : fer, calcium, potassium, cuivre, phosphore, azote, soufre.

Utilisez-les dans le compostage

Ne cherchez pas à vous débarrasser des adventices que vous avez arrachées. Préférez la méthode écologique et incorporez-les dans votre tas de compost. Ainsi, elles se décomposeront et restitueront les nutriments qu’elles ont prélevés dans le sol.

Un moyen d’attirer les auxiliaires dans votre jardin

Les « mauvaises herbes » sont un moyen de nourrir la faune de votre jardin tout au long de l’année. Par exemple le trèfle, le bec de grue, le myosotis, le lierre, la reine des prés, la valériane… ont des fleurs très appréciées des abeilles.

Pour en savoir plus : c’est ici !