Port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer : le préfet autorise un projet d’un autre temps !

Le 16 juillet 2019 le préfet de la Vendée a déclaré d’utilité publique le projet de port de plaisance de Brétignolles-sur-Mer et a délivré plusieurs autorisations pour permettre sa réalisation. Réaction de FNE Pays de la Loire et de FNE Vendée.

Plage de la Normandelière – X.Métay

Un intérêt général très fragile porté par des arguments uniquement économiques

« Il est clair que les motifs  de cette déclaration d’intérêt public sont d’abord d’ordre économique » constate Yves LE QUELLEC, président de FNE Vendée, « ce qui montre bien quels sont les intérêts qui continuent de justifier la politique d’aménagement du littoral vendéen ». Le caractère d’intérêt général de ce projet est très contestable au regard de ses conséquences négatives sur l’environnement et le littoral.

Une décision à contre-sens de l’histoire

Alors que les citoyens s’inquiètent des conséquences du changement climatique et de l’effondrement de la biodiversité, à l’heure des grands discours et des stratégies nationales, régionales, départementales, voire locales pour essayer d’apporter des solutions à ces urgences, voilà que le représentant de l’Etat en Vendée valide un projet d’un autre temps qui fait abstraction de ces enjeux. « La Vendée se démarque, hélas pas dans le bon sens… quel mauvais exemple donné aux citoyens et aux différents acteurs de la société » s’indigne Jean-Christophe GAVALLET, président de FNE Pays de la Loire.

Une opposition qui va se poursuivre devant la justice Nos associations vont examiner avec grande attention l’ensemble des autorisations relatives au projet une fois publiées et les porteront devant la justice pour demander leur annulation, nos arguments n’ayant pas été entendus par l’administration.