Le rapport « Duron » enterre l’A831, FNE Pays de la Loire s’en félicite

La Commission « Mobilité 21 » a rendu son rapport fin juin 2013 sur le projet de Schéma national des infrastructures de transport (SNIT). La Commission devait examiner « la pertinence, l’intérêt et l’urgence des opérations » inscrites au projet de SNIT, en s’affranchissant d’une approche jusque là centrée sur les infrastructures pour s’intéresser aux besoins de la population en termes de « transports du quotidien ».

feu-rouge_emmanuel-schaffner

Crédits : Emmanuel Schaffner

Dans son rapport, la commission ne retient le projet d’autoroute A831 (Fontenay-le-Comte / Rochefort) dans aucun de ses deux scénarios, estimant qu’il ne répond pas aux critères environnementaux et sociétaux qui doivent fonder une politique raisonnée des transports.

FNE Pays de la Loire et ses associations membres de Vendée s’en félicitent évidemment ; elles n’en sont nullement surprises pour autant : depuis le lancement des premières études, en 1997, elles n’ont cessé d’exprimer ce que dit aujourd’hui la Commission Mobilité 21 ; elles n’ont cessé de dénoncer la gabegie financière à laquelle conduirait la réalisation de ces 64 km d’autoroute (Le coût estimatif est passé de 560 M€ en janvier 2004 à 650 M€ en janvier 2011, puis à 890 M€ en octobre 2011, soit 14 M€ du km); elles n’ont cessé d’alerter sur les impacts irrémédiables que causerait un tel projet sur les deux grandes zones humides qu’il traverserait (marais Poitevin et de Rochefort, tout deux sites Natura 2000).

Dans la présentation de son Plan d’investissements pour l’avenir, le 9 juillet 2013, le Premier Ministre a souligné la qualité « exceptionnelle » du rapport de la commission Mobilité 21, et il a clairement indiqué prendre son scenario 2 comme référence. FNE Pays de la Loire s’en félicite puisqu’il enterre le projet de l’A831.