C’est la rentrée et je décide de consommer local

L’époque de la rentrée est toujours la source de changements à venir dans le rythme des ménages français. Pourquoi ne pas en profiter pour aussi changer ses habitudes alimentaires ? Des sites comme La Ruche qui dit Oui ! proposent à ses utilisateurs de s’inscrire dans une démarche plus écoresponsable par le biais de circuits courts.

pexels-photo-533360

Même si cela ne veut pas forcément dire que 100 % des produits que vous achèterez seront garantis bio ou sans OGM le fait de manger localement présente plusieurs intérêts :

  • Le transport des marchandises est plus court : l’empreinte carbone lié au transport est donc réduite.
  • La chaîne de la valeur ajoutée est diminuée : les agriculteurs sont rétribués directement en fonction du travail qu’ils fournissent et ont un meilleur contrôle sur le prix de leurs produits. Il n’y a pas de négociations avec les Grandes et Moyennes Surfaces.
  • Mise en avant de certains produits : la publicité et l’affichage en rayon coûte de l’argent et dépend fortement des tendances actuelles ou de la volonté des grandes surfaces. Vous trouverez peut-être via ce dispositif des produits que vous ne verrez jamais en magasin !

Cependant, certaines contraintes sont à prendre en compte mais sont loin d’être décourageantes :

  • Des déplacements et des adaptations à prévoir vis-à-vis de la disponibilité de l’exploitant.
  • Un stock variable en fonction des quantités produites et des saisons.
  • Des d’achats parfois plus coûteux mais justes : étant donné que les agriculteurs ne sont plus soumis à des négociations, qui tendraient le coût de leurs productions vers le bas, ils peuvent se permettre de vous proposer des prix jugés plus équitable.

En ce sens, La Ruche qui dit Oui participe à ce système en offrant aux producteurs, tant qu’aux consommateurs, la possibilité de se rencontrer dans des lieux prévus à cet effet : les ruches.

Chacun peut créer un compte de son côté : les acheteurs commandent ce que proposent les exploitants sur le site et peuvent se faire livrer directement à domicile.

Les produits sont identifiés bios, sans OGM, sans viande…et de nouvelles ruches peuvent être créées.

Le mieux qu’il vous reste à faire et de découvrir cela par vous-même via le lien disponible ici (c’est à Angers, mais il existe à ce jour 41 ruches en Pays de la Loire)